Rachat de crédit : qui sont les profils recherchés par les banques ?

Bien que les profils des candidats au rachat de crédits soient variés, les banques ont cependant leurs petites préférences quand au type d’emprunteurs avec lesquels elles souhaitent traiter.

L’établissement bancaire prenant un risque en vous accordant un rachat de prêts, il souhaite donc s’assurer tout simplement que cette prise de risque soit minime en ayant en face de lui des candidats justifiant d’une situation professionnelle stable et de revenus suffisants leur permettant de rembourser leur crédit. C’est d’ailleurs de votre profil d’emprunteur que dépendent directement les conditions financières qui vous seront proposées dans le cadre d’un rachat de crédits (taux d’intérêt, assurances, garanties exigées…) Découvrez qui sont les candidats recherchés par les banques.

Les fonctionnaires

C’est indéniable, les agents de la Fonction Publique ont la cote auprès des banques. Leur fameuse sécurité de l’emploi et le tant convoité treizième mois dont ils bénéficient constituent de véritables atouts dans le cadre d’une demande de rachat de crédits. Les fonctionnaires, qu’il s’agisse des enseignants, des agents hospitaliers, des militaires ou encore des agents territoriaux, représentent des candidats idéaux pour les établissements bancaires qui se battront chacun pour leur offrir les meilleures conditions financières de rachat et ainsi les attirer dans leur filet.

Les employés en CDI

Précieux sésame n’étant malheureusement pas accordé à tous les salariés du secteur privé, le Contrat de travail à Durée Indéterminée est un gage de stabilité professionnelle qui pèse lourd dans le choix d’une banque d’accorder ou non un rachat de crédits à un emprunteur. Avec des revenus stables leur permettant de rembourser leurs mensualités, les employés en CDI sont donc naturellement des profils recherchés par les banques à l’instar des CDD, des intérimaires et autres travailleurs dits « précaires ».

Les cadres et les professions libérales

En plus de la régularité des revenus des candidats, le montant de ceux-ci influe considérablement sur la décision de la banque dans le cadre d’un rachat de crédits. En effet, les cadres sont des profils recherchés par les banques pour les revenus confortables dont ils bénéficient ainsi que pour leurs primes exceptionnelles pouvant parfois atteindre des sommets. Aussi, les professions libérales intéressent particulièrement les établissements bancaires pour les revenus élevés dont ils peuvent attester, à condition toutefois que les documents comptables qu’ils devront fournir lors du montage de leur dossier, notamment les derniers bilans, soient bien entendu positifs et témoignent d’une activité en bonne santé.

Les propriétaires

Même si les locataires peuvent tout à fait se voir racheter leurs dettes, à condition qu’ils justifient toutefois de revenus conséquents et que leurs charges ne soient pas trop élevées, les propriétaires quant à eux peuvent se voir accorder un rachat de crédits à un taux d’endettement préférentiel, c’est-à-dire supérieur aux 35 à 40% pratiqués habituellement par les organismes. Ces conditions de rachat exceptionnelles dépendront bien entendu du type de bien dont l’emprunteur dispose ainsi que de sa valeur estimée.

Besoin d'une solution de financement dédiée aux fonctionnaires ?